Nourrir l’humanité en 1L-ES TraAM 2016

, par GEP Versailles

Cet article illustre un exemple d’usage proposé par le GEP de l’académie de Versailles s’inscrivant dans le projet national TraAM 2015-2016 autour de la thématique n° 1 :

« Dans quelle mesure les usages des ressources numériques permettent au professeur de mettre en place un enseignement de la physique chimie dans le cadre de la classe inversée ? »

Aller à la page nationale des TraAM.

Professeurs expérimentateurs

  • Geneviève PONSONNET (Physique-Chimie) et Mélanie FENAERT (SVT)
  • Lycée Blaise Pascal
  • Orsay (91)

Niveau concerné

  • Lycée
  • Première ES/L (sciences)
  • Chapitre : Vers une agriculture durable au niveau de la planète - Qualité des eaux

Les élèves sont généralement en demi-classe, ils ont chaque semaine une heure de physique-chimie et une heure de SVT (ceci sur 24 semaines réparties dans l’année).

Notions et contenus

Eau de source, eau minérale, eau du robinet ; composition chimique d’une eau de consommation.
Critères physicochimiques de potabilité d’une eau.

Compétences mises en œuvre

  • Compétence 1 :
    Réaliser une analyse qualitative d’une eau.
  • Compétence 2 :
    Rechercher et exploiter des informations concernant la potabilité d’une eau.

Outils utilisés

Par les professeurs :

  • Google drive : partage de fichiers pour le travail entre collègues PC / SVT
  • Powerpoint : logiciel de conception de diaporama (version 2013 : utilisation de la fonction de création de vidéo)
  • Screencastomatic : logiciel de capture vidéo gratuit (payant pour des fonctionnalités avancées)
  • Windows Movie Maker : logiciel de montage vidéo
  • ScolawebTV : plateforme académique de dépôt de vidéos
  • Acver.fr : site académique générant des liens courts et des QR-codes

Par les élèves :

  • Lilie : Espace numérique de travail
  • Freemind : logiciel de carte mentale
  • Edupad : site académique pour l’écriture collaborative

Déroulement de la séquence

Nous présentons ici un enchaînement de deux séances :

  • la première permettant la mise en place de notions de physique-chimie sur la qualité des eaux (composition chimique d’une eau de consommation, tests des ions dans une eau minérale et dans l’eau du robinet) avec en parallèle un travail de même type en SVT sur les conséquences des techniques agricoles conventionnelles, notamment les engrais et pesticides.
  • la seconde qui permet, en s’appuyant sur les connaissances acquises précédemment, un travail collaboratif et interdisciplinaire sur la méthode du commentaire rédigé (exercice 1 de l’épreuve anticipée de sciences).
Première séance
À faire à la maison, avant ...

Distribution d’une « fiche de travail » avant la séance.

Cours 1 : Étude d’une étiquette d’une eau minérale - Fiche de travail 1

PDF - 398.1 ko

Lire les vidéos, répondre aux questions du QCM, et compléter le document.

Vidéo 1 : Composition d’une eau minérale

Vidéo 2 : Tests des ions

QCM :

PDF - 323 ko
À faire en classe
  • Par petits groupes de quatre élèves, correction de la fiche de travail et échanges autour des résultats. Le professeur se déplace dans la salle de classe pour répondre aux questions des élèves.
  • Distribution de la fiche de travail 2

PDF - 313.3 ko
  • Recherche des ions dans des eaux de consommation (travaux pratiques).
À faire à la maison, après ...
  • Lire la vidéo « critère de potabilité d’une eau de consommation »

Vidéo 1 : Critères de potabilité d’une eau

  • Compléter la fiche de travail 2
  • Répondre aux questions du QCM 2

PDF - 201.6 ko

Deuxième séance

À faire à la maison, avant ...

Une fiche de travail est donnée une semaine avant la séance :

  • Visionner la capsule de méthode (lien court et QR-code fournis) :

Vidéo : Méthodologie du commentaire rédigé en Sciences

  • Relever les différents conseils d’organisation ( 1) 2) …) pour rédiger le commentaire lors de l’épreuve anticipée du baccalauréat.
PDF - 47.4 ko
À faire en classe

Séance de deux heures.

Première heure : en classe entière avec les deux professeurs.

  • Distribution d’un sujet de commentaire (exercice 1 de l’épreuve) : sujet Métropole 2013 « Les avantages de l’eau du robinet » avec l’ajout d’un article du Monde (pour renforcer les arguments « santé » et donc le côté SVT du sujet)

La consigne : Vous êtes membre du club « développement durable » de votre lycée et vous découvrez une campagne publicitaire vantant la consommation de l’eau en bouteille. Rédiger un article à paraître dans le journal du lycée présentant les avantages de l’eau du robinet par rapport à l’eau en bouteille auprès de vos camarades.

PDF

  • Par groupes (3-4 élèves) : lire le sujet, cerner la problématique et construire, au brouillon ou grâce au logiciel Freemind, une carte mentale. Doivent apparaître des informations tirées des documents, et des connaissances.
  • Mise en commun de la carte mentale au tableau ou avec le logiciel, avec ajouts et commentaires des professeurs.

PDF

Deuxième heure : répartition sur deux salles informatiques.

  • Par groupes (3-4 élèves) : répartition des paragraphes pour la rédaction du commentaire.
  • Puis chaque élève prend un ordinateur, un des élèves du groupe crée un pad avec Edupad. Les autres se connectent sur ce pad, et le groupe peut se lancer dans l’écriture collaborative du commentaire.

Les professeurs veillent à ce que les élèves distinguent et utilisent à bon escient la zone de travail et la zone de chat.

En fin d’heure : exportation du travail sous forme pdf ou autre (word...), impression.

À faire à la maison, après ...
  • Pour les groupes n’ayant pas pu terminer (difficultés de rédaction, problèmes d’entente au sein du groupe, problème technique avec le pad ou le réseau...) : à terminer (le pad se sauvegarde automatiquement) et à déposer dans le casier numérique des 2 professeurs sur Lilie.

Les professeurs évaluent les commentaires à partir d’une grille de correction type bac.

Après évaluation, les professeurs photocopient les commentaires pour que chaque élève du groupe en ait un exemplaire, associé à la grille d’évaluation.
Seules les notes au dessus de la moyenne sont retenues (généralement elles le sont).

Conditions de mise en œuvre

- En se libérant du contenu disciplinaire en classe, les élèves gagnent en autonomie pendant les séances : ils sont actifs, travaillent en collaboration, échangent sur leurs difficultés, demandent de l’aide à leurs camarades, et en dernier recours au professeur.
- La discussion entre les élèves leur permet d’échanger leurs points de vue et de progresser nettement.
- La méthode semble convenir à un très grand nombre d’élèves, qui, habituellement, sont peu adeptes des sciences (en première ES/L). Les retours sont très positifs, y compris en conseil de classe par les parents.
- Les élèves en difficulté (EIP, dys), lents, .... sont plus à l’aise en classe, car ils arrivent avec le même bagage que les autres, et sont moins en retrait.
- L’utilisation d’une salle informatique (PC) ou de tablettes (classe mobile) est un plus pour permettre à ceux qui n’ont pas d’ordinateur chez eux, ou ceux qui n’ont pas eu le temps, de regarder les vidéos en début de cours.
- Chacun travaille à son propre rythme. Le professeur est toujours présent pour répondre aux questions.