Diastréréoisomères en classe de TS TraAM 2016

, par GEP Versailles

Cet article illustre un exemple d’usage proposé par le GEP de l’académie de Versailles s’inscrivant dans le projet national TraAM 2015-2016 autour de la thématique n° 1 :

« Dans quelle mesure les usages des ressources numériques permettent au professeur de mettre en place un enseignement de la physique chimie dans le cadre de la classe inversée ? »

Aller à la page nationale des TraAM.

Professeur expérimentateur

  • Jean-Charles MOREAU-TROUVÉ
  • Lycée George-Sand
  • Domont (Val d’Oise)

Niveau concerné

  • Lycée
  • Terminale S

Compétences mises en œuvre

  • Notions et contenus :
    Énantiomérie, diastéréoisomérie.
  • Compétences attendues :
    • Pratiquer une démarche expérimentale pour mettre en évidence des propriétés différentes de diastéréoisomères.
    • À partir d’un modèle moléculaire ou d’une représentation, reconnaître si des molécules sont identiques, énantiomères ou diastéréoisomères.

Outils utilisés

  • Plateforme e-CLASS basée sur Moodle.
    • Outil Glossaire pour le dictionnaire collaboratif.
    • Outil Test pour les questionnaires.
  • Thinglink pour la création d’images actives.

Déroulement de la séquence

À faire à la maison, avant...

En se basant sur les connaissances des années précédentes, ajouter dans le dictionnaire une technique d’identification d’espèces chimiques. Décrire cette technique avec vos propres mots.

Quelques productions d’élèves :



À faire en classe



En se basant sur le glossaire collaboratif construit avant la séance de travaux pratiques, les élèves mettent en œuvre au minimum deux techniques pour déterminer si les deux espèces chimiques ont les mêmes propriétés physiques et chimiques, et pour conclure sur le type d’isomérie.

À faire à la maison, après...


À partir de ce document, procédez à une validation de vos résultats expérimentaux, et répondre aux deux questions suivantes.

Répondre ensuite aux trois questions suivantes.
Molécule A :

Molécule B :

Molécule C :

Molécule D :

Molécule E :

Molécule F :

Pistes pour la différenciation :

Construire un second questionnaire à choisir selon le niveau de réussite aux questions précédentes :

  • « J’ai bien compris » : le même type de questions est proposé, mais sans miroir. On peut également proposer des molécules en représentation de Cram.
  • « J’ai mal compris » : des questions de cours sont proposées sur la maîtrise du vocabulaire du chapitre (chiralité, énantiomérie, diastéréoisomérie...), puis une deuxième tentative de réponse au premier questionnaire est offerte, une fois le vocabulaire maîtrisé.

Conditions de mise en œuvre

  • Le travail en amont de la séance de travaux pratiques doit être donné suffisamment en avance (un délai d’une semaine est raisonnable) pour permettre aux élèves de construire une base de connaissances suffisamment riche pour permettre la mise en œuvre de techniques variées lors de la séance.
  • La date butoir pour renseigner le glossaire collaboratif doit être fixée quelques jours avant la séance de travaux pratiques pour permettre la préparation du matériel nécessaire à la réalisation des expériences par le technicien de laboratoire.
  • Pour favoriser la richesse du glossaire, et permettre à un maximum d’élèves de participer, il est impératif que l’affichage de la plate-forme soit adapté aux périphériques mobiles (le site doit suivre les principes du responsive design, et éviter les animations Flash).

Du point de vue pédagogique, la contribution collaborative des élèves à l’élaboration du glossaire en ligne en amont de la séance de travaux pratiques présente plusieurs avantages :

  • elle est valorisante : les élèves savent qu’ils vont mettre en œuvre la technique qu’ils ont proposée si elle est techniquement réalisable. De plus, leur définition sera exploitée par d’autres élèves.
  • elle permet une différenciation : la compétence « Pratiquer une démarche expérimentale pour mettre en évidence des propriétés différentes de diastéréoisomères » n’imposant pas le choix des techniques, les élèves ne réalisent pas tous les mêmes expériences. Pour les élèves en difficulté n’ayant pas proposé de définition pertinente, le professeur peut leur suggérer de mettre en œuvre une des techniques à disposition.
  • elle offre un contexte d’émulation : en prenant connaissance des autres définitions proposées, un élève n’ayant pas bien saisi la consigne peut comprendre ce qu’on attend de lui.