Outils nomades : comment collecter les hypothèses formulées par les élèves ?

, par David Latouche

Cet article illustre un exemple d’usage s’inscrivant dans le projet TraAM 2013-2014 autour du scénario 1 proposé par l’académie de Versailles.

Scénario 1 : Collecter des hypothèses formulées par les élèves

« Lors d’une démarche d’investigation ou une résolution de problème, la collecte rapide des hypothèses formulées par les différents groupes d’élèves permet de faciliter la mise en commun et la phase d’institutionnalisation. »


Exemples d’usage au lycée : comment collecter rapidement en classe les hypothèses formulées par les élèves dans le cadre d’une démarche d’investigation ou d’une résolution de problème ?


Expérimentation menée par :

  • Laurent GROSBOIS , professeur de physique-chimie au lycée Gustave MONOD d’Enghiens-les-bains (95)
  • David LATOUCHE , professeur de physique-chimie au lycée Antoine De SAINT-EXUPERY de Mantes-la-Jolie(78)
  • Jean-Charles MOREAU-TROUVE , professeur de physique-chimie au lycée George SAND de Domont (95).

Un boîtier de réponses alphanumérique associé à un tableau numérique interactif (TNI / TBI) peut se révéler être un outil précieux pour l’enseignant désireux de procéder rapidement, en classe, à la collecte, au partage et à l’analyse des représentations émergentes formulées par les élèves. Or le prix de ces boîtiers bien qu’ayant baissé ces dernières années reste encore élevé et n’est pas à la portée financière de tous les établissements scolaires.

Nous vous proposons, dans cet article, une solution alternative reposant sur Polleverywhere © qui est une plateforme de sondages en ligne disposant d’une version gratuite, couplée à des tablettes tactiles (mises à disposition par l’établissement scolaire) ou aux smartphones des élèves (concept du BYOD : Bring Your Own Device).


  • Niveau : Lycée (2nde / 1ère S / Tle S)
  • Objectifs :
    - Développer l’autonomie des élèves
    - Permettre des échanges entre pairs.
    - Faire émerger les représentations de tous les élèves
  • Compétences mobilisées : ANALYSER / VALIDER / COMMUNIQUER
  • Les outils ou fonctionnalités utilisées :
    - Plateforme de sondage en ligne : http://www.polleverywhere.com
    - Tablettes, smartphones, PC ou « classe mobile » avec connexion internet. Dans le cas des tablettes et des smartphones la connexion internet se fera via une connexion WIFI partagée sur le réseau pédagogique de l’établissement (concept du BYOD : Bring Your Own Device).
  • Contexte pédagogique :
    - Cette stratégie pédagogique de partage et d’analyse des hypothèses des élèves utilisant les TIC peut être mise en oeuvre en classe entière ou en demi-groupes à l’occasion d’un travail par équipes dans le cadre d’une démarche d’investigation ou d’une résolution de problème.
    - Suite à une situation déclenchante et à un questionnement ou une énigme à résoudre, les élèves sont amenés par équipe à formuler des hypothèses.
    - Au sein d’une équipe, un élève utilise un « Smartphone » afin de se connecter sur la page web d’une plateforme de sondage en ligne.
    - Les hypothèses d’une équipe sont alors envoyées sur la plateforme et partagées en temps réel avec les autres groupes sur un TNI / VPI ou via un vidéoprojecteur.
  • Les apports :
    - Pour les élèves :
    Confronter ses représentations à autrui afin de développer un esprit critique via des interactions orales. L’élément facilitateur étant la collecte anonyme des hypothèses formulées par les élèves.
    - Pour les enseignants :
    Accéder en temps réel aux représentations de tous les élèves afin de faciliter la mise en commun et la phase d’institutionnalisation.
    Prendre conscience des démarches ou des représentations erronées des élèves qui s’expriment plus facilement sous couvert d’anonymat.
  • Les freins :
    - Peu d’établissements scolaires sont équipés de tablettes tactiles. L’utilisation des smartphones des élèves s’imposent alors pour ce type de séance.
    - Si les élèves ne disposent pas d’un forfait 3G sur leur smartphone, on doit mettre à leur disposition un accès internet via une borne WIFI dans la salle. Cela nécessite un paramétrage adapté du réseau pédagogique (proxy "transparent" et plage d’allocation dynamique d’adresses IP via le DHCP).
    - Sous couvert de l’anonymat, risque de réponses inappropriées de la part de certains élèves.
    - Si l’adresse (url) permettant de répondre au sondage est conservée d’une séance à l’autre une possibilité de réponses inappropriées depuis l’extérieur de la classe existe. Il convient alors de modifier l’url du sondage entre deux séances avec des demi-groupes par exemple.
  • Les pistes :
    - L’utilisation des smartphones dans les lycées est réglementée et est souvent interdite en classe par le règlement intérieur de l’établissement. Il faut donc que les équipes pédagogiques souhaitant mettre en oeuvre ce type d’expérimentation négocient dans le cadre d’un projet d’établissement (conseil pédagogique et CA) l’usage pédagogique des smartphones sous la responsabilité d’un enseignant (modification si nécessaire du règlement intérieur).
    - Même si la majorité des élèves dispose maintenant d’un smartphone, certains d’entre eux n’en ont pas forcément. On peut contourner cette difficulté en s’assurant que dans une équipe formée de 4 à 5 élèves au moins l’un d’entre eux possède un smartphone et soit le rapporteur du groupe.
    - Anticiper ce type de séance en se rapprochant de la personne ressource TICE ou de l’administrateur réseau afin de résoudre en amont les problèmes techniques liés au partage de connexion WIFI.
    - Modifier si nécessaire l’adresse (url) de réponse au sondage entre chaque séance.
  • POUR ALLER PLUS LOIN ...
    - Un rapport intéressant du CRÉDOC permettant de comprendre les enjeux présents et à venir liés notamment au développement de l’accès à internet via des outils nomades (smartphones et des tablettes) : Rapport 2013 du CREDOC

Exemples de situations pédagogiques testées en classe



  • Niveau : 1S
  • Thème : Observer
  • Notions : La couleur des objets

Dans le film "Dans la vallée d’Elah" du réalisateur Paul Haggis (2007) un ancien membre de la police militaire incarné par Tommy LEE JONES se lance à la recherche de son fils de retour de la guerre d’Irak et signalé comme déserteur. Face au silence et à l’hostilité croissante des autorités militaires, Tommy LEE JONE décide de mener sa propre enquête. Des témoins affirment avoir aperçu son fils se faire kidnapper par des individus l’ayant obligé à monter dans une voiture verte la nuit.

  • Question : Tommy LEE JONES a-t-il raison de rechercher une voiture de couleur bleue et non pas verte ?

  • Formulez une réponse argumentée en vous connectant avec un smartphone, une tablette ou un ordinateur ici : http://www.polleverywhere.com/gepversailles (exemple à remplacer par l’url de la page de sondage du professeur).
  • Vous pourrez vous aider si nécessaire de l’animation flash suivante :
    Couleur des objets
  • Les différentes réponses formulées par les équipes d’élèves s’affichent en temps réel sur l’écran du professeur. Une fois la totalité des réponses collectées, le professeur vidéo-projette le nuage de réponses obtenu et procède à la phase d’échange et d’institutionnalisation :


  • Niveau : 1S
  • Thème : Comprendre
  • Notions : Conservation de l’énergie

"OZIRIS © est une attraction d’un nouveau genre qui va en surprendre plus d’un ! Les pieds dans le vide à 40 mètres de hauteur, élancez-vous à 90 km/h pour une aventure aérienne à vous couper le souffle." (Extrait du site http://www.parcasterix.fr/oziris)

Photo (CC BY-SA 3.0) extraite du site : http://fr.wikipedia.org/wiki/OzIris
  • Question : La vitesse maximale atteinte par les passagers de l’attraction OZIRIS mentionnée sur le site du parc Astérix est-elle correcte ?
  • Formulez une réponse argumentée en vous connectant avec un smartphone, une tablette ou un ordinateur ici : http://www.polleverywhere.com/gepversailles (exemple à remplacer par l’url de la page de sondage du professeur).
  • Les différentes réponses formulées par les équipes d’élèves s’affichent en temps réel sur l’écran du professeur. Une fois la totalité des réponses collectées, le professeur vidéo-projette le nuage de réponses obtenu et procède à la phase d’échange et d’institutionnalisation :


  • Niveau : TS
  • Thème : Comprendre
  • Notions : Temps et évolution chimique : cinétique et catalyse

  • Compétences disciplinaires mises en jeu : Mettre en œuvre une démarche expérimentale pour mettre en évidence quelques paramètres influençant l’évolution temporelle d’une réaction chimique : concentration, température, solvant.
    Déterminer un temps de demi-réaction.
  • Chaque groupe d’élève doit formuler une unique hypothèse (après concertation entre les différents membres du groupe), en utilisant le navigateur d’un « smartphone » pour écrire l’hypothèse retenue. L’adresse de réponse est du type : http://www.polleverywhere.com/gepversailles (exemple à remplacer par l’url de la page de sondage du professeur).
  • Les différentes hypothèses formulées par les groupes s’affichent en temps réel sur l’écran du professeur. Une fois la totalité des hypothèses collectées, le professeur vidéo-projette le nuage d’hypothèses obtenu :

  • Chaque groupe se charge de la vérification d’une hypothèse en proposant un protocole au professeur, puis en le mettant en œuvre avec le matériel du laboratoire. Il s’agit de réaliser un suivi cinétique par conductimétrie, et de déterminer le temps de demi-réaction pour des valeurs différentes du facteur cinétique étudié.
  • Une fois l’investigation terminée, chaque groupe présente rapidement aux autres la manipulation mise en œuvre pour vérifier la validité de l’hypothèse, ainsi que sa conclusion. Le nuage d’hypothèses permet de mettre en exergue l’hypothèse discutée en cliquant dessus.
  • La séance se termine par une institutionnalisation des connaissances à partir des conclusions des différents groupes.

Quelques pistes pour bien débuter avec Polleverywhere ©


  • Le professeur doit préalablement avoir créé un compte sur la plateforme Polleverywhere © : http://www.polleverywhere.com/. Cette plateforme permet de créer des sondages en ligne accessibles depuis un simple navigateur web (Internet explorer, Safari, Mozilla firefox...). Elle ne nécessite pas la création de comptes de la part des élèves. Cette plateforme est multi-devices (ordinateurs / tablettes / smartphone) et multi-OS (Windows, Mac, Linux). Dans sa version gratuite, la plateforme peut gérer 40 réponses par sondage.
  • Une fois connecté à la plateforme Polleverywhere ©, on crée un nouveau "sondage" en cliquant en haut à gauche sur "Create Poll" :

  • On entre dans le champ "Poll Question" la question ouverte ou la situation problème que l’on souhaite soumettre aux élèves puis on choisit le type de sondage associé. Celui adapté à la collecte des hypothèses des élèves est du type "Open Ended". L’option "Cluster" permet d’optimiser l’affichage des réponses ainsi que leur traitement via le vidéoprojecteur / TNI / TBI.

  • Afin de faciliter l’accès des élèves au sondage, il est souhaitable de personnaliser le nom de l’url permettant d’y accéder. Pour cela, on clique sur "Settings" dans la barre des menus du haut :

  • On choisit une url permettant de se connecter facilement à la page web sur laquelle les sondages du compte Polleverywhere © seront envoyés en complétant le champ "Default poll settings" :

  • Il ne faut pas oublier d’enregistrer la modification en cliquant en bas sur "Update Profile".
  • Sur l’exemple ci-dessus, les élèves pourront accéder aux différents sondages associés au compte créé par le professeur en se connectant depuis un navigateur web à l’url :

http://www.polleverywhere.com/gepversailles

  • Il n’est plus nécessaire par la suite de renouveler cette opération sauf si on veut changer l’url de connexion permettant d’accéder à la page des sondages associée au compte.
  • En cliquant en haut à gauche sur "Polls" puis sur l’intitulé de la question que l’on vient de créer il reste à désactiver la possibilité de répondre à la question en envoyant des SMS (numéro à l’étranger surtaxé). Pour cela cliquer à droite sur "How people can respond" puis désactiver "Text message from Europe". Il est également possible d’activer l’option "Tweets to @poll" afin que les élèves puissent répondre en utilisant Tweeter : leur réponse sera alors limitée de facto à 140 caractères ;-) . Cette opération sera à renouveler pour chaque nouveau sondage créé.
  • Pour envoyer le sondage sur la page web associée au compte du professeur (ici http://www.polleverywhere.com/gepversailles), il faut que le sondage soit actif (cliquer si besoin en haut à droite sur "Start Poll") et ne pas oublier de l’envoyer pas notification "Push" en cliquant tout en haut à droite sur l’icône idoine :

  • Il apparaîtra alors sur l’écran de la tablette ou du smartphone de l’élève connecté via un navigateur web à l’url associée au compte du professeur, ceci :

  • L’élève pourra alors entrer dans le champ texte sa réponse sans limitation de caractères avant de l’enregistrer en cliquant sur "Submit response".
  • Les réponses de tous les élèves s’afficheront en temps réel via le vidéoprojecteur / TNI / TBI facilitant ainsi la phase d’institutionnalisation menée par le professeur.